je m’en bats les couilles

L’expression parle d’elle même.