On a rien sans rien